Les agissements de ces «cadres» posent de réelles interrogations

20 juillet 2018

«Les agissements de ces «cadres» de la police posent de réelles interrogations et jettent l’opprobre sur nos collègues», déclare Yves LEFEBVRE, Secrétaire Général.

 

UNITÉ SGP POLICE a pris acte de la mise en garde à vue de Monsieur BENALLA qui permettra, sans doute, d’apporter des éclaircissements sur sa présence et son attitude lors de cette manifestation, du moins, si cette GAV est suivie d’effet.

 

Au-delà des violences perpétrées par cette personne et pour lesquelles une enquête est ouverte, d’autres interrogations se posent.

 

Pourquoi de hauts responsables de la Préfecture de Police ont-ils transmis les bandes vidéos de cette intervention à monsieur BENALLA ?

 

Pourquoi, s’ils avaient connaissance de ces violences, se sont ils tus et n’ont pas dénoncé celles-ci, allant jusqu’à laisser parler de violences policières ?

 

Pour UNITÉ SGP POLICE, en essayant de cacher de tels faits, ils sont aussi responsables que l’auteur de ceux-ci. Une fois n’est pas coutume, UNITÉ SGP POLICE se félicite que le Ministère de l’Intérieur reconnaisse les erreurs de ses «cadres» policiers.

 

UNITÉ SGP POLICE prend acte de cette décision mais déplore qu’il ait fallu une révélation des médias pour qu’une procédure administrative soit engagée contre ces fonctionnaires qui, par leur attitude, jettent l’opprobre sur toute une profession et plus particulièrement, sur les gradés, gardiens de la paix et adjoints de sécurité qui, tous les jours, risquent leur vie pour assurer la sécurité de nos concitoyens.

 

UNITÉ SGP POLICE dénonce le fait que les gradés et gardiens de la paix soient lourdement sanctionnés pour des faits moindres alors que les hautes autorités, elles, sont rarement inquiétées.

 

UNITÉ SGP POLICE demande que toute la lumière soit faite sur ce dossier et, si ces responsables ont cherché à dissimuler de tels faits et tenter d’en détruire les preuves, qu’ils soient sanctionnés à hauteur des actes commis.

PublicationCommuniqués de presse