la UNE scandaleuse du journal de l’île de la Réunion

29 août 2018

Nous sommes consternés et outrés de constater que le journal de l’île fait sa UNE ce matin en se basant sur des allégations et accusations non prouvées.

 

Cet article, rédigé uniquement à charge ne donne à aucun moment la parole aux policiers ou à l’institution policière.

 

Plus encore, l’illustration de ses propos est faite en utilisant des photos de Policiers totalement étrangers à St-André et aux supposés faits énoncés !

 

L’approximation va jusqu’à rattacher des Policiers, aux unités BAC, alors qu’ils n’en faisaient pas parti au moment des faits reprochés.

 

Cela ne semble pas gêner, tant que ce sont des policiers qui sont pointés du doigt !

 

A aucun moment, dans les affaires énoncées, un de nos collègues a été condamné par la justice. Pire, pour l’un d’eux, il y a eu une relaxe, pour un autre, je cite l’article «l’affaire pourrait s’achever par un non-lieu si la thèse du parquet l’emporte».

 

Pour les autres, aucune décision de justice n’été rendue à ce jour. Nous rappelons haut et fort, que tout citoyen est présumé innocent jusqu’à preuve du contraire . Il en est donc de même pour les forces de l’ordre.

 

  • Comment accepter que l’identité de nos collègues soit ainsi divulguée ?
  • Comment accepter que nos collègues soient ainsi jetés en pâture ?
  • Comment accepter que la police nationale soit ainsi salie sur la base de faits non prouvés à ce jour ?

 

UNITÉ SGP POLICE en appelle à la responsabilité et tient à apporter tout son soutien à l’ensemble des Policiers du département, qui oeuvrent au quotidien au péril de leur vie !

 

Nous aurions souhaité, que lorsque nos collègues sont victimes de violences avérées alors qu’ils interviennent pour protéger, fassent également l’objet de la UNE ! et qu’une double page leur soit consacrée.

RégionsÉchos de la région PACIFIQUE OCÉAN INDIEN