Hold Up sur le paiement des heures de nuit

17 juillet 2018

A l'heure où nous savourons la victoire de la coupe du monde de football, il y a bien un domaine où le SDLP est champion du monde : le retard de paiement des heures de nuit.

 

A ce jour, nous déplorons pas moins de 3 trimestres de retard (soit environ un manque à gagner 900 euros pour chaque nuiteux).

 

C’est tout simplement honteux.

 

La mutualisation des trois services, SPHP- SSMI- SCA, devait simplifier la gestion de GEOPOL et permettre des paiements en temps et en heures. Il n’en est rien.

 

Force est de constater que cette mutualisation complique la régularité des paiements pour nos collègues du SDS.

 

Madame Désiré, Cheffe du service GEOPOL nous indique que ce retard est dû au fait que le gestionnaire doit attendre l'état des astreintes et des CRAM du SDPP avant de procéder au règlement de la totalité des sommes dues.

 

UNITÉ SGP POLICE souligne que ce mode de fonctionnement ne saurait perdurer, un système mieux adapté doit impérativement être mis en place.

 

Les policiers sont en colère.

 

Déjà lourdement pénalisés suite au manque d'effectif, nos collègues peinent à pouvoir prendre des congés et accumulent un nombre important d'heures de récupération... si en plus leurs heures de nuit ne sont pas payées, c’est inadmissible.

 

UNITÉ SGP POLICE demande, sans délai, la régularisation du paiement des heures de nuit.

RégionsÉchos de la région FSPN