Évreux. Recherche policiers désespérément

02 novembre 2018

Le commissariat d'Évreux espérait des renforts. Aucun ne figure dans la liste des postes ouverts dans la 248e promotion d'élèves gardiens de la paix .

 

La liste des postes ouverts pour la 248e promotion d'élèves gardiens de la paix est tombée. Val-de-Reuil récupère 5 stagiaires, Évreux et Vernon aucun» regrette Johann Maugé, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP police.

 

Pourtant, dans le chef-lieu de l'Eure, les besoins sont criants : en l'espace de dix ans, les effectifs sont passés de 136 à 126 !

 

«Au bas mot, il manque, à Evreux, une quinzaine de fonctionnaires pour revenir à une situation normale» considère notre interlocuteur, la mémoire rivée sur le dernier incident sérieux recensé dans le quartier de La Madeleine.

 

«Les policiers se sont retrouvés encerclés et caillassés par des individus. Malheureusement, il n'y avait pas de renforts pour leur venir en aide»

 

Mais selon Johann Maugé, tous les services seraient impactés, de la BAC aux brigades de nuit en passant par la cellule investigation !

 

Pourtant, nouvellement promue à Évreux, la commissaire Alexandra Capogna formulait le souhait de voir du «bleu sur le terrain».

 

La prochaine promotion apportera, peut-être, de l'eau à son moulin. Car aujourd'hui, Johann Maugé n'est pas loin de considérer l'hôtel de police ébroïcien comme le dindon de la farce !

RégionsÉchos de la région OUEST